IDAVOLL

Les Vikings limaient leurs dents pour le combat

La mode dans les soins dentaires remonte à un millénaire, selon une nouvelle découverte faite par les archéologues. De jeunes guerriers vikings présentent des lignes limées dans l'émail de leurs dents. 

Si leurs intentions étaient d'intimider l'ennemi, ils ont échoué car les preuves d'une telle pratique nous viennent de dents trouvées dans une fosse pleine de squelettes décapités, mise au jour lors de travaux dans le Dorset. Il s'agirait de colons vikings victimes d'un massacre orchestré p.

 

Les incisives portent des lignes horizontales qui ont été soigneusement limées. Les archéologues pensent qu'elles ont été faites par une personne qualifiée plutôt que par leurs propriétaires car le processus a dû être particulièrement douloureux.


Angleterre - Dents vikings portant des marques après avoir été limées - Photo: PRScore David, d' Oxford Archaeology , l'institut qui a étudié les os découverts dans la fosse près de Weymouth en 2009, a déclaré: "Il est difficile de dire à quel point cela a pu être douloureux de se faire limer les dents, mais cela ne devait pas être une expérience agréable. Le but recherché avec ces dents limées reste incertain, mais comme nous savons que ces hommes étaient des guerriers, cela a pu servir à effrayer les ennemis au combat ou faire la démonstration de leur statut de grand combattant."

La masse d'ossements - 54 squelettes pour 51 crânes - a été une découverte tout à fait inattendue pour les archéologues qui effectuaient une fouille préventive dans le cadre du chantier de la route de délestage de Weymouth.

Les Romains ont d'abord été accusé du massacre, mais la datation au carbone et l'analyse isotopique des os ont donné une date beaucoup plus tardive du Xème ou du début XIème siècle.

Beaucoup de squelettes, ceux d'hommes jeunes qui étaient bien portants, donnent à voir les traces de coups portés. L'un d'eux présente 6 marques d'entaille sur la nuque, tandis que d'autres ont les os des mains et des bras tranchés. Dans la fosse, les crânes ont été empilés séparément des autres restes squelettiques.

Aucune trace de vêtement ou d'objets, ce qui suggère que ces hommes étaient nus lorsqu'ils sont morts. L'absence d'un certain nombre de crânes pourrait signifier, selon les archéologues, que leurs bourreaux ont conservé quelques macabres souvenirs.

  • Source: The Guardian  (traduction française: decouvertes-archeologiques.blogspot.com)

guerrier découverte archéologie viking dents

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire