IDAVOLL

France - La ville du Mans a subi 3 raids vikings au IXème siècle

  • Le 21/06/2015
  • 0 commentaire

Trois raids vikings sur Le Mans sont restés dans l'histoire. Même si les sources se contredisent souvent, la ville a subi les attaques des " hommes du Nord "au IXe siècle.

Au IXe siècle, les habitants du Maine voient apparaître une nouvelle menace : les Vikings! Trois pillages de la ville du Mans sont restés dans l'histoire même si les dates et les faits varient sensiblement d'un auteur à l'autre. Il semble que les deux premiers aient eu lieu en 865 et 866. Le troisième est parfois annoncé en 869 et, le plus souvent, en 875.

Les Vikings s'étaient déjà approchés tout près du Maine, une première fois, en 853 sans y pénétrer. Mais en 865, Le Mans n'y coupe pas. Les Vikings arrivent ! Panique dans la ville ! On se cache, on s'enfuit... Pour l'historien François Dornic, le coup de main de 865 "aboutit à la prise sans résistance de la ville, à son pillage, à l'incendie de la cathédrale. " (Histoire du Maine, Que sais-je ?). 

 

Le feu pour faire diversion

Dans Les Vikings (éditions Tempus), l'historien Régis Boyer explique la tactique: "[...] ils mettent le feu, c'est un des plus constants de leurs usages : pour assiéger s'il le faut [...], mais surtout pour divertir toute résistance et couvrir leur retraite qui s'effectue immédiatement, avec butin, otages ou esclaves éventuels, hommes et femmes, et bétail. " Dans le tome 4 de la série BD, Moi Svein, compagnon d'Hasting, Eriamel reconstitue avec précision ces raids vikings sur Le Mans.

France - Trois raids vikings sur la ville du Mans conté dans le tome 4 de la série BD:

Quelques mois plus tard, une autre bande de Vikings s'approche à nouveau de la ville. Mais, cette fois, les pillards sont attendus de pied ferme par Geoffroy, comte du Maine, Rorgon son frère, le vicomte Hervé et leurs troupes. L'affrontement a lieu le 29 décembre 865 ou le 1er janvier 866 selon les sources. Rorgon meurt dans la bataille mais les Normands doivent se replier. Victoire!

Mais les hommes du Nord sont de retour au Mans en septembre 866. On parle de 400 hommes emmenés par le chef Hasting. Cette fois-ci, ils n'arrivent pas en bateaux mais à cheval ! On dit que "des milliers d'habitants furent massacrés ou emmenés en esclavage, y compris les religieuses des abbayes de Sainte-Ténestine, de Sainte-Scholastique et de Saint-Aubin".

Les comtes du Maine allient ce qu'il reste de leurs troupes à celles de Robert le Fort, chargé par le roi Charles le Chauve de la défense du pays. Ils poursuivent les guerriers d'Hasting qu'ils affrontent le 15 Septembre 866, à Brissarthe (Maine-et-Loire), à quelques kilomètres de Sablé-sur-Sarthe. Les Vikings se barricadent dans l'église. Mais ils font une sortie furieuse, pendant la nuit, qui surprend les Francs... Robert est tué. Hervé est blessé. Privés de chefs, les Francs lèvent le siège et les Normands repartent avec leur butin.

En 875, les Vikings tentent à nouveau de prendre Le Mans. Mais, cette fois, la ville résiste et les pillards rebroussent chemin. Alain Moro, dans La vie Man- celle et Sarthoise (n° 383) indique que l'on ne reverra plus les Normands dans le Maine à partir de 885.

 

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire